Objectif 9 : Bâtir une infrastructure résiliente, promouvoir une industrialisation durable qui profite à tous et encourager l’innovation

"Les investissements dans l’infrastructure – le transport, l’irrigation, l’énergie, les technologies de l”information et de la communication – sont essentiels pour parvenir au développement durable et à l”autonomisation des communautés dans de nombreux pays. On sait depuis longtemps que la croissance de la productivité, des revenus ainsi que les améliorations en matière de santé et d”éducation nécessitent des investissements dans les infrastructures.

La fabrication, en particulier, est un moteur important du développement économique et de l’emploi. À l’heure actuelle, la valeur ajoutée manufacturière par habitant n’est que de 100 dollars dans les pays les moins avancés, contre plus de 4 500 dollars en Europe et en Amérique du Nord. Un autre facteur important à considérer est l’émission de dioxyde de carbone lors des processus de fabrication. Les émissions ont diminué au cours de la dernière décennie dans de nombreux pays, mais le rythme du déclin n’a pas encore été observé dans le monde entier.

Le progrès technologique est à la base des efforts entrepris pour atteindre les objectifs environnementaux, tels que l’utilisation optimale des ressources et de l’énergie. Sans la technologie et l”innovation, il n’y aura pas d’industrialisation, et sans industrialisation, il n’y aura pas de développement. Il faut investir davantage dans les produits de haute technologie qui dominent les productions manufacturières afin d’accroître l’efficacité et de se concentrer sur les services de téléphonie cellulaire mobile qui augmentent les connexions entre les personnes." En savoir +

 

  • Appui institutionnel - Vietnamese National University of Agriculture

    L’ARES a été et demeure le partenaire le plus important de la VNUA au cours des dernières années par l’importance de son appui financier et par la continuité de son soutien.

  • Appui institutionnel - Université de Kinshasa

    Le programme d’appui institutionnel avec l’UNIKIN a démarré en 2000. Il s’est intensifié dès 2003 avec un programme qui s’inscrivait principalement dans une logique de réhabilitation des facultés. Progressivement, cet appui a pu ramener un certain enthousiasme et de l’espoir dans un environnement universitaire qui, pendant des années, avait souffert des aléas politiques et socio-économiques.

  • Appui institutionnel - Université de Lubumbashi

    Le programme d’appui institutionnel avec l’UNILU a démarré en 2003 et visait à favoriser, pour toutes les disciplines, la pratique de terrain ou de laboratoire par le recours à des instruments scientifiques fonctionnels, la mise à jour de l’information scientifique et la formation à des techniques pédagogiques adaptées aux réalités propres à l’UNILU.

  • Appui institutionnel - Universidad Nacional de San Antonio Abad del Cusco

    Mis en œuvre depuis 2009, l’appui institutionnel a pour objectif de permettre à l’UNSAAC d’être une communauté académique et scientifique de niveau international, axée sur les besoins et les contraintes du développement régional.

  • Appui institutionnel - Université Abdou Moumouni

    Le programme d’appui institutionnel à l’UAM a démarré en 2014. Son objectif à long terme est de contribuer à améliorer la performance de l’université dans ses trois missions fondamentales, la recherche, l’enseignement et les services à la société.

  • En prévenant les risques naturels, Haïti protège sa population

    La situation environnementale et les conditions socioéconomiques difficiles dans lesquelles vit la population haïtienne augmentent sa vulnérabilité face aux désastres naturels.

  • Appui institutionnel - Université d’Etat d’Haïti

    Le premier partenariat de coopération universitaire institutionnelle avec l’UEH date de 2002. Il a ciblé quatre axes de renforcement : la relève académique, l’intensification de l’activité scientifique, le renforcement des bibliothèques et le désenclavement numérique.

  • illustration
    Appui institutionnel - Université centrale d’Equateur

    Le programme d’Appui institutionnel est centré sur l’amélioration des processus académiques de formation et de recherche en développant les structures et les ressources humaines (doctorats, soutien à la production scientifique multidisciplinaire, processus d’assurance qualité des formations).

  • Exploiter toutes les potentialités des résidus de la canne à sucre

    L’utilisation des déchets de la canne à sucre donne déjà lieu à la création de fibres isolantes ou à la fabrication de combustible. D’autres finalités sont encore envisageables… De nouveaux produits, à forte valeur ajoutée, peuvent être développés.

  • Appui institutionnel - Institut de technologie du Cambodge

    De 2017 et 2021, l’ARES et l’ITC vont exécuter le 4ème programme d’appui institutionnel. Depuis 1997, la logique d’intervention qui a prévalu entre les deux partenaires a été de permettre à l’ITC de s’inscrire durablement dans la perspective du développement du Cambodge.

  • Programme spécifique de renforcement de capacités individuelles

    Le programme d’appui institutionnel en vigueur jusqu’à l’été 2017 était en phase  avec le plan stratégique de l’UB et les orientations définies par les autorités, avec comme objectif de rendre à l’institution une place proéminente dans l’enseignement supérieur à l’échelle régionale et continentale.

  • Appui institutionnel - Université Joseph Ki-Zerbo

    La durée, voilà ce qui caractérise le partenariat institutionnel entre les universités francophones belges et l’Université Joseph Ki-Zerbo. Mais pas seulement. Il faut aussi voir dans cette longue collaboration la raison des succès enregistrés par l’UO depuis 1997.

  • Appui institutionnel - Université d'Abomey Calavi

    L’UAC et l’ARES exécutent actuellement le 4ème programme d’Appui institutionnel. Depuis 1998, l’appui a successivement porté sur les structures de l’université ainsi que sur son organisation institutionnelle. Il a notamment contribué à la relève académique et à l’amélioration de la qualité de l’enseignement. Il a permis entre autre la formation de 22 docteurs.

  • Appui institutionnel - Université du Rwanda

    Le Rwanda a fait des sciences de la vie et des biotechnologies l’une de ses priorités de développement. Ce programme d’appui institutionnel répond spécifiquement à cette option stratégique en renforçant la qualité des cours et en finançant des bourses de doctorat liées aux thématiques  du Centre de Biotechnologie (microbiologie, biotechnologie, science des sols et de l’alimentation...)

  • Appui Institutionnel - Université d’Antananarivo

    L’ARES et l’UA ont débuté un partenariat institutionnel en 2014 avec l’objectif d’améliorer l’adéquation de la formation des étudiants avec les besoins du pays.

  • Appui institutionnel - Universidad Mayor de San Simón

    A l’UMSS, l’objectif de l’appui institutionnel est l’amélioration de la qualité de l’enseignement et le renforcement des capacités de recherche de l’université pour accroitre sa reconnaissance et sa contribution au développement régional et national.

  • Pour un urbanisme coopératif et résilient en Haïti

    Le Projet URBATeR vise à réduire les conséquences des tremblements de terre en agissant sur la formation des enseignants et soutenant la recherche.

  • L’architecte, un expert scientifique à ne pas négliger

    En proposant un « Master en architecture et aménagement situés », l'Université Kongo va combler le déficit d'architectes en RDC, sensibles aux spécificités des constructions locales et aux enjeux patrimoniaux.

  • Des solutions technologiques pour valoriser la filière coltan au Kivu

    Le coltan est une matière de plus en plus convoitée et la RDC entend contrôler son exploitation. Le projet va installer une infrastructure de recherche nécessaire au développement de technologies capables de transformer le coltan avant exportation.

  • Mutation socio-économique : l’Ocongate entre tradition et émancipation socio-économique.

    Le Pérou vit au rythme d’une libéralisation économique croissante. Dans ce contexte sensible, ce projet va tenter une exploration interdisciplinaire de la dynamique familiale et communautaire.

  • Mieux évaluer les tremblements de terre pour réduire les risques sismiques

    Afin de réduire les risques associés aux tremblements de terre, ce projet va renforcer la formation des ressources humaines et développer de solutions innovantes basées, entre autres, sur la vulnérabilité des populations.

  • Les géoressources et les résidus agricoles comme matériaux de construction

    La valorisation des ressources locales apporte sur le marché des nouveaux matériaux de construction performants, accessibles et éco-responsables.

  • Des solutions technologiques pour protéger les installations métalliques

    Face à l’essor des grandes villes vietnamiennes, les défis énergétiques, sociaux et environnementaux ne cessent d’augmenter. A tout niveau, une expertise environnementale est désormais nécessaire afin de réduire la production de déchets toxiques.

  • L’anticipation des risques de crues comme priorité des autorités et des populations

    En Haïti, face aux enjeux majeurs liés à la problématique de l’eau suite aux catastrophes naturelles, ce projet apporte des solutions innovantes dans la gestion des risques liés aux inondations.