Culture et éducation

  • Eviter la dégradation du patrimoine environnemental

    Le point de départ du projet est un double constat. Celui d’un scandale environnemental, tout d’abord, avec  une gestion anarchique des ressources naturelles (mines, bois, eau,..). Celui d’un retard éducatif majeur, ensuite, dû à plus de 40 années de crises politiques et humanitaires.

  • La professionnalisation des journalistes, socle d’une presse libre

    Les médias burundais ont  longtemps été cités en exemple sur le continent africain, ayant joué un rôle modérateur tant au lendemain de la guerre civile en 2005 que durant les divers cycles électoraux qu’a connu le pays. La formation des journalistes y est pour beaucoup.

  • Comprendre l’histoire du Burundi pour mieux analyser sa trajectoire

    Entre 1993 et 2005, le Burundi a été marqué par une guerre civile ayant profondément et durablement déstabilisé le pays. De tels épisodes de la vie d’un pays méritent un travail d’analyse impartial.

  • La Bolivie, pays aux 36 langues officielles

    Avec 36 langues, presque toutes amérindiennes, la Bolivie compte un patrimoine linguistique inédit. Cette diversité est désormais officielle avec la reconnaissance de ces 36 langues indigènes comme langues officielles du pays. Restaurant la dignité indigène, cette évolution nécessite que le pays dispose obligatoirement de cadres plurilingues.

  • L’information de qualité, un enjeu majeur en temps de conflits

    Dans le contexte actuel de crise sécuritaire que traverse le Burkina Faso, la production et la diffusion d’une information de qualité est un enjeu majeur. Le Certificat universitaire en Journalisme, Communication et Conflits, dispensé au sein de l’IUFIC doit répondre à ce défi.