Vietnam

  • Vietnam

    La coopération académique de la Fédération Wallonie-Bruxelles a tissé des relations avec le Vietnam depuis les années 90 et a confirmé ce partenariat en 1997 par un programme d’appui institutionnel ciblé sur la Vietnamese National University of Agriculture (VNUA). D’autres partenaires académiques vietnamiens sont aussi impliqués dans le cadre de projets de recherche et de formation.

  • illustration
    Valoriser le potentiel des plantes médicinales

    Parmi les pays d’Asie du Sud-Est, le Vietnam abrite probablement l’un des répertoires les plus riches de biotopes tropicaux, à la fois en termes de plantes et de micro-organismes. Il compte plus de 12 000 espèces de plantes, dont près de 4 000 sont utilisées en médecine traditionnelle. Depuis des milliers d’années, les plantes médicinales sont utilisées dans les structures de soins du pays.

  • Lutter contre les maladies respiratoires chroniques

    Au Vietnam, les maladies respiratoires chroniques sont généralement sous-estimées, sous-diagnostiquées et sous-traitées. Elles sont pourtant en croissance en raison des bouleversements démographiques, économiques et sociaux que connaît le pays. Leur prévalence dans la population générale est estimée à 10%.

  • Prévenir les infections dues à certaines habitudes alimentaires

    Selon l’OMS, chaque année, plusieurs centaines de milliers de personnes sont affectées par les trématodoses d’origine alimentaire, entraînant des maladies hépatiques et pulmonaires graves pouvant conduire au décès. Ces personnes sont infestées en avalant les larves de parasites présentes dans le poisson, les crustacés ou les légumes, consommés crus.

  • Adapter la croissance du pangasius aux défis environnementaux

    Le Vietnam figure parmi les principaux pays producteurs de poissons au monde et se classe actuellement au 10ème rang mondial pour la production halieutique. Au sud du pays, dans le delta du Mékong, les fermes aquacoles produisent le poisson-chat (ou pangasius), les crevettes ou autres espèces d’eau douce à très grande échelle.

  • illustration
    Gastrites, ulcères… Prévenir leur évolution vers le cancer

    L’infection par H. pylori est une infection bactérienne qui est l’origine la plus fréquente de l’inflammation de l’estomac sous diverses formes, la gastrite, l’ulcère gastroduodénal voire certains types de cancers de l’estomac. Transmise par voie oro-fécale et par voie oro-orale, cette infection s’attrape généralement durant l’enfance et persiste à l’âge adulte si elle n’est pas traitée.

  • Appui institutionnel - Vietnamese National University of Agriculture

    L’ARES a été et demeure le partenaire le plus important de la VNUA au cours des dernières années par l’importance de son appui financier et par la continuité de son soutien.